Le délicat sujet de la Nounou

L’entree dans le joli mois de Mai signifie pour moi le dernier mois à m’occuper à temps plein de ma Petite Citrouille…

Après avoir rêvé d’une crèche pour ma Petite Citrouille, je réalise aujourd’hui que je serais incapable de la laisser dans un environnement collectif.  A un mois de cette reprise du travail, force est de constater que je n’ai pas eu de place en crèche mais finalement…heureusement ! Je réalise que je préfère qu’elle soit avec une personne suis et a toujours la même, qui saura respecter ses besoins et ses envies autant que faire se peut.

Il y a plusieurs semaines je me suis donc mise en quête d’une nounou pour Petite Citrouille. Mon premier critère était de trouver quelqu’un qui accepte de nous la garder uniquement trois jours par semaine. En effet la maman de l’Homme nous a rapidement fait savoir qu’elle aimerait garder Petite Citrouille quelques jours dans la semaine. Nous n’avons pas chercher à aller contre cela bien évidemment. D’une part nous préférons que Petite Citrouille soit avec sa grand-mère, plutôt qu’avec une Nounou, parfaite inconnue encore pour le moment. Par ailleurs ne négligeons pas la relle économie que cela va représenter ! Le second critère, autant que possible, je souhaitais une nounou qui n’habite pas trop loin de chez nous, et idéalement où nous rendre a pied.

J’ai commencé par faire une présélection téléphonique. Après environ 20 appels j’ai retenu trois personnes. En effet certaines n’étaient pas disponibles avant plusieurs mois, d’autres n’acceptaient pas de prendre Petite Citrouille uniquement trois jours par semaine, et encore j’ai éliminé celles avec qui le feeling ne passait pas. Finalement la première Nounou que j’ai rencontrée s’est avérée être celle que nous avons choisie. Elle à 5 minutes à pied de chez nous. Elle n’est ni trop vieille ni trop jeune. Elle a deux grands enfants très bien élevés (je n’oublie pas qu’elle va également participer à l’éducation de ma petite citrouille!). Sa maison est propre mais ni trop ni pas assez rangée, et surtout elle est aussi souriante que gentille. Le contact est rapidement passé je me suis sentie très a l’aise pour lui poser les questions qui me passaient par la tête, et vous savez maintenant que j’en ai beaucoup! C’est très difficile d’établir « un programme d’éducation» alors que son bébé que l’on tient dans les bras a deux mois à peine, et que, de surcroît c’est le premier enfant! Et pourtant Nounou a été très gentille, très ouverte et compréhensive.
Je lui ai expliqué ma difficulté à me séparer de mon bébé. Elle n’a absolument pas minimiser le problème mais au contraire m’a expliqué qu’elle serait à l’écoute pour que l’adaptation se passe le mieux possible, aussi bien pour bébé que pour moi.

Quelle difficulté de devoir laisser son bébé à une personne que l’on connaît trop peu! La séparation devrait être plus simple que je ne le prévoyais deux mois en arrière. Je me suis préparée en laissant régulièrement la puce à ma belle mère. Cela m’a aidé à « m’habituer » (si tant est que l’on puisse s’habituer) à être séparée de ma Petite Citrouille. J’ai commence par 2 heures dans l’après midi, puis l’après midi entier, puis une soirée le temps d’un dîner, puis une nuit complète. La petite n’est pas perturbée pour un sous et je me félicite d’avoir réussi a le faire avant le jour fatidique.
Bon je dis ça maintenant, mais il reste un mois!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s