1 an {J-3}

Certains disent « mon dieu, déjà un an, que ça passe vite, c’est dommage c’est tellement mignon quand c’est petit! » Ces gens-là je leur souris gentillement en me disant qu’ils n’ont rien compris. Et à J-10 de son premier anniversaire, je n’ai pas changé d’avis.

C’est incroyable ce que la première année de vie d’un petit être humain réserve comme évolution; d’un nouveau-né recroquevillé et endormi éclot un petit être en pleine construction. Tout est interessant à 1 an, les journées ne sont pas assez longues pour tout explorer. Ma Petite Citrouille passe de longues minutes devant ma penderie, très captivée par les portes qu’elle ne se lasse pas d’ouvrir et de fermer (je tremble à chaque fois de peur qu’elle ne se coince les doigts, mais ce n’est pas arrivé. Je n’ose lui dire non, elle regarde le manège avec tellement d’intérêt qu’il semble y avoir un mystère intergalactique à résoudre!) puis son regard tombe sur un tiroir, sur des foulards, des sous-vêtements, des chaussettes… tout est touché, tourné et retourné, passé d’une main à l’autre avant de définir qu’il peut être jeté et laisser la place à autre chose.

L’apprtement devient une planète à découvrir entièrement. Mon bébé arpente chaque pièce les unes après les autres, ramassant au passage les poils de son jouet préféré : notre chien! Il lui a servi de support lorsqu’elle apprenait à se mettre debout et souvent il est bien diificile de comprendre qu’il ne faut pas tirer les poils tout doux de cette peluche vivante, difficile aussi de pas céder à la tentation de toucher yeux, truffe, langue. Heureusement il est bien dressé et s’en va lorsque toutes ces expériences l’agacent. (Bien que bien dressé un animal ne doit jamais rester seul avec un enfant * C’était la minute prévention*) Une chose est sûre; l’aspirateur marche à plein régime car à ce régime les poils inondent vite l’appartement et bébé se retrouve avec les mains et les genoux tout sales.

Chaque pièce réserve des trésors : des tiroirs à ouvrir, des tissus à toucher, des choses à faire rouler, faire tomber, écouter le bruit, taper l’un contre l’autre.

Je vois son visage parfois souriant, parfois interrogatif. Que de connections qui doivent se produirent à cet instant. Un bébé curieux en peine construction!

Petite Citrouille est très observatrice. Lorsqu’elle arrive dans un nouvel endroit, elle regarde tout autour d’elle. Elle scrute souvent les personnes qui parlent, rigole lorsque nous rigolons (même lorsque quelqu’un à la tv rigole!), elle capte des mots dans une conversation (applaudit lorsqu’elle entend bravo, même lorsque celui ci ne lui est pas destiné). Elle écoute très bien les histoires, les comptines et souvent reproduit les gestes liés.

Quel plaisir alors de nourrir sa curiosité et de la voir apprendre!

photo--1-.JPGPrête à partir chez la nounou, l’Homme me pousse, je lui dit que c’est un vrai hippopotame
et voilà Petite Citrouille en train d’imiter l’hippo ouvrant la bouche (appris grâce à son livre des animaux)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s