Le festival de nouveautés {22 mois}

Depuis quelques semaines, Raphaëlle nous offre un festival de nouveautés, notamment linguistiques.

Il est certains qu’elle est de nature curieuse, elle s’intéresse à tout ce qu’on lui fait découvrir. Et puis Pop le dinosaure a été le déclencheur, tellement beau avec toutes ses couleurs. Il mange tous les fruits et tous les légumes et sa peau prend leur couleurs. Si bien, qu’il devient « un magnifique dinosaure multicolore »!   Une aubaine ce Pop pour faire manger des légumes aux enfants réticents. J e n’ai pas hérité de ce modèle ; Raphaëlle mange tout ce qu’on lui propose que ce soit vert ou non. J’en profite car il n’est pas rare qu’un changement s’opère autour de 2 ans je crois, je m’y attends un petit peu donc…
Bref, revenons  à Pop, chez nous il a été le déclencheur pour faire découvrir les couleurs à Raphaëlle. Tout début tout était jaune. Elle nous montrait un objet, toujours jaune. Et puis, petit à petit, autour de la vie quotidienne, des lectures, elle a acquis les couleurs, d’abord les basiques (vert, jaune, rouge, bleu) puis le noir et blanc (« comme Quidditch », notre chien) et maintenant le gris, le violet, le marron, le orange etc… je vous épargne la liste, vous connaissez vos couleurs aussi bien que moi. Bref, c’est venu très naturellement, sans qu’elle ait besoin d’être poussée, voilà les couleurs acquises.

Et puis, au retour de la maternité, je suis revenue avec un petit train représentant les lettres du prénom « Valentin ». Elle a reconnu le train, je lui ai dit que sur le petit train, il y avait des lettres, et que toutes ces lettres ensemble voulaient dire le prénom de son petit frère. L’explication n’a pas semblé l’intéresser, normal me suis-je dit. Et quelques jours plus tard, des amis viennent nous rendre visite pour voir la bouille de Valentin, ils arrivent avec un petit cadeau pour bébé, et un autre pour Raphaëlle : des lettres en mousse a utiliser dans le bain (elles peuvent coller à une paroi humide). Elle découvre son cadeau et dit « oh! les lettres! »). J’étais étonnée qu’elle ai retenu cela… A l’aide des cubes et des lettres en mousse, le copain écrit « Raphaëlle ». Elle le regarde faire. Il cite les lettres en même temps qu’il les positionne. Elle retient le « A ». Depuis, toutes les lettres sont « A ». Elle le repère sur n’importe quel support, de la bouteille de jus d’orange, au paquet de croquette du chien en passant par les plaques d’immatriculation, dès l’instant où il est en majuscule. Elle a « photographier » la lettre « A » comme elle reconnaitrait un canard en image si tant est que nous ayons le droit de mettre un canard sur notre plaque d’immatriculation de voiture (classe!). La voilà intéressée par les lettres. Aucune envie de la « pousser », elle photographiera d’autres lettres si elle en a envie, ce sera bien assez tôt!

Elle commence à faire des phrases même si la prononciation n’est pas encore là. Il faut souvent de décodeur et hors contexte c’est bien difficile de suivre le fil de sa pensée parfois. Je suis tout de même bien épatée par le vocabulaire qu’elle a acquis en si peu de temps, je ne savais pas que ça pouvait aller si vite.
Tout est source d’apprentissage finalement. je prends bien sin de lui expliquer ce que je fais quand je m’occupe d’elle, où nous allons, qui nous allons voir. Tout cela lui donne le goût du langage.

Depuis l’arrivée de Valentin, elle aime bien savoir si tel ou tel enfant a un « ti rère » (petit frère). Alors on fait le lien « qui est le petit frère de …? Qui est la maman de…? Qui est le papa de …? C’est un jeu qu’elle adore et qu’elle réclame quand je me lasse (on joue souvent en voiture). Elle fixe surtout les personnes que l’on voit régulièrement, mais ça fait déjà pas mal de familles!

Niveau motricité, elle y va piano, piano, beaucoup de prudence, la demoiselle ne chute pas, prend beaucoup de temps pour passer un obstacle, et bien que très attirée par les trottinettes, l’objet lui semble incongru quand il roule.
Tout comme sur le langage, il y a parfois un gouffre entre la motricité de deux enfants. Au square, ma poupée prend beaucoup de temps (enfin elle prend le temps dont elle a besoin) pour monter les petits escaliers qui mènent au sommet de la cabane permettant d’accéder au « bobogan ». Elle se fait parfois un peu bousculer (mon dieu qu’elle a l’air petite dans ces cas là, mon coeur se brise en mille morceaux et j’ai envie de réduite en miettes les petits morveux qui la poussent!!).
Il n’y a rien qu’elle ne sache pas faire mais elle est très prudente et requière souvent l’aide d’un adulte, parfois avant même d’avoir vraiment essayé. C’est moi qui remarque cela, je ne la blâme pas sur le sujet, sachant que cela peut être contre productif. Je l’incite à essayer mais je n’insiste pas. A chaque temps son étape.

Que cet âge est amusant je trouve. L’intérêt grandissant pour tout est un vrai régal pour moi qui ait toujours eu envie de faire des activités avec mes enfants!

Raphaëlle, 22 mois

Un commentaire sur « Le festival de nouveautés {22 mois} »

  1. Hop d’un coup d’un seul les phrases sortent et de nouvelles connaissances arrivent. Ca me surprend toujours, les petits bouts s’imprègnent de tout et puis, quand c’est le moment les connaissances « fleurissent ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s