La rentrée à la crèche : la séparation

Les enfants vivent en ce moment leur semaine d’intégration à la crèche.

J’ai eu la chance de garder Le Titou depuis sa naissance, il a donc beaucoup été avec moi. Pour autant il connaît la séparation car il est allé chez mes beaux parents, deux jours et une nuit, chaque semaine depuis qu’il a 4 mois. Il n’est pas perdu avec mes beaux parents mais pas très rassuré, voire même en pleurs lorsqu’il n’a plus de personne connue en vue.

Autant dire que la crèche n’est pas gagné…

Ma Petite Citrouille est dans un contexte plus favorable. D’une, elle parle assez bien pour dire ce qu’elle veut, qui elle est (ce qui me rassure, moi!), elle a l’habitude d’aller ailleurs sans moi et surtout elle est allée à la halte garderie depuis que nous avons déménagé. Elle connaît la collectivité et je crois qu’elle en re-demande car il est bien difficile pour moi de lui offrir l’activité physique et cérébrale dont elle a besoin.

La crèche leur offrira la multitude d’activités que je ne leur offre pas à la maison, par manque de temps et/ou de moyen. Ils découvriront la vie en collectivité avec ses avantages et ses inconvénients.

L’Homme et moi avons la chance d’avoir un équilibre vie pro/vie perso qui, par conséquent, permet aux enfants de ne pas (trop) pâtir de notre vie d’adulte. Ils iront à la crèche du mardi au vendredi, de 9h à 18h. Le lundi, ils seront avec leur mamie. Nous avons la chance de travailler près de notre domicile, les temps de trajet sont très courts donc les nuits plus longues pour eux! L’Homme aura son moment avec eux le matin. Facile, je lui aurais tout préparé la veille au soir ; les vêtements et les sacs de crèche! Il pourra profiter d’un câlin-biberon-histoires-jeux avant de les déposer à la crèche et moi, j’aurai mon moment le soir avec des petits loups fatigués de leur journée et qui auront besoin de calme et de câlin avant de rejoindre Morphée.

Bref, je ne suis pas angoissée à l’idée de laisser mes petits. J’ai plus peur d’oublier quelque chose; un doudou, une petite veste, les couches… bref, je traduis mon stress par des détails matériels! Mais rien à voir avec cette boule d’angoisse lorsque j’ai laissé Petite Citrouille à sa nounou pour la première fois! Et puis ça se passe bien, le Petit Lutin ne pleure pas et ma Poupée, juste deux minutes le temps des « au revoir ».

Sur le papier, je suis heureuse de cette organisation. J’espère qu’elle conviendra à tous et que l’année se déroulera bien, et il n’y a pas De raison par ce que comme dit Petite Citrouille « tu sais c’est super chouette la crèche! »

 

crèche-séparation-215x300
Quant Astrid’M et Till The Cat parlent de la crèche, c’est drôle!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s