Le sable qui te glisse entre les mains

Quelle sensation désagréable de confier son enfant à des personnes inconnues. On se doute que ces personnes sont qualifiées et qu’elles ont choisi leur métier par passion, par goût d’enseigner. Il faut l’espérer….

Je ne connais pas l’institutrice ni l’ATSEM qui s’occupe de ma fille chaque jour. Je la confie à l’institution publique en espérant que tout se passe bien pour elle, impuissante. Je ne sais pas ce qu’il se passe derrière la porte de la classe. Je ne sais pas si on lui parle avec douceur, si on la considère avec bienveillance. Je ne sais pas si on l’écoute, si on comprend ses besoins. 

J’espère que ma poupée s’adaptera à l’école. J’espère que l’école lui offrira l’épanouissement que chaque enfant mérite, qu’elle lui permettra d’apprendre encore et toujours.

Aujourd’hui je trouve qu’il y a beaucoup de temps vide, l’après midi surtout. La faute aux nouveaux rythmes scolaires nous a-t-on dit. Le mercredi est vide, dixit « je ne travaille pas le mercredi, je leur colle un dessin et puis voila ». J’espérais bien mieux pour ma poupette qui comme chaque enfant encadré et stimulé est capable d’absorber une multitudes d’informations et de s’enrichir de ses nouveaux savoirs.

J’ai l’impression de sable qui me glisse entre les doigts, impossible de faire autrement. J’espère que ce sentiment de mal aise me passera et que ma poupée s’épanouira à l’école.

Une réflexion sur “Le sable qui te glisse entre les mains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s